22 mars 2007

TAS

Une rafale plus violente que les autres a fait basculer le peuplier.
La tronçonneuse a rompu le calme qui normalement prévaut après la tempête.
Déraciné, amené à l’horizontale, ébranché, débité en rondins, le peuplier blanc,
devenu son propre tumulus, sèche avant sa future incinération dans la cheminée.
Autour de lui, dans quelques semaines, ses frères bourgeonneront vers le ciel.

2 Comments:

Anonymous gmc said...

"future incinération"...à un pas du vertige.

7:34 PM  
Anonymous christian said...

Depuis que j'ai un appareil photogaphique, soit 38 ans, j'ai toujours fait ce genre de photo, tas de bois bien rangé. Pourquoi? Drole d'idée, répétitive.

9:28 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home