26 janvier 2007

BIDON

Des giclées chaudes et blanches percutent le fond du seau en alu ;
puis le flot se déverse dans le bidon, mousse écumante en surface,
éclaboussures, petits postillons lactés à lécher sur le dos de la main.
Des années plus tard, bidon abandonné, on le sort de sa retraite ;
couvercle soulevé, on renifle une vague odeur de métal et moisissure fromagère.

3 Comments:

Anonymous christian said...

Ce lait à aller chercher sur le coup des 5h (solaire!) l'odeur tiède et cette envie de gouter et le regretter après. Les mains de la femme sur le pie, déja des émotions, 10 ans plus ou moins et plusieurs années comme ça dans les vacances.

8:59 PM  
Anonymous Francois Nusekast said...

"Tiens, une urne funeraire", pensa benoitement Zmrzlina en bousculant du bout du pied le bidon, pour voir si un son incongru pouvait en sortir.

12:41 AM  
Blogger Mauricette Beaussart said...

Entre nostalgie sensitive et utilitarisme fantaisiste, photo contrastée...
Mais de quoi me mêlé-je ?

10:41 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home