12 mars 2007

DECOR

La paix est une parure de papier blanc et fil de fer,
en attente, ligotée, suspendue, peinture blanche maquillage-camouflage dans un arbre mort.
Une planète de plastique argenté complète la triple illusion de la présence.
Curieusement l’énigmatique reflet du monde dans un miroir circulaire semble réel.
L’univers de référence est devenu un ensemble hétéroclite de simulacres synthétiques.

2 Comments:

Anonymous christian said...

Que faire, que dire,
Héritage virtuel pour nos enfants
Repères perdus
Détresse et errance

7:04 PM  
Anonymous gmc said...

BLANC SOMBRE

La paix n'est jamais blanche
Les teintes sombres ne sont pas pour elle
Sous les treillis de la féminité
Elle rayonne au masculin
Comme un violent resplendir
Empreint d'arôme naturel
Les narines cocaïnées de la danse
Enivrent les tangos ubuesques
Pendant que les fils des Myrmidons
Se prélassent armes à la main
A l'ombre du point de vue surréel
De l'île blanche d'une oasis en fleurs

9:18 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home