27 mars 2007

STATUE

Le jeune acrobate est certainement handicapé par la longueur de son vêtement.
Pourtant, même s’il trébuche soudainement, le public ne s’esclaffera pas.
Dans leurs baignoires individuelles, les spectateurs en os sans chair attendent patiemment.
Ils ne savent pas que la robe est cousue de marbre blanc.
Ils n’entendent même pas le chant des merles noirs du cimetière.

3 Comments:

Blogger Mimosa said...

Il s'agit d'un lac à eau de Seltz.
Henri Miller prend le soleil dans une baignoire naturelle à côté d'un ami. Les deux baignoires se touchent par le flanc. Les amis ne se voient pas. Ils ne parlent pas. Il n'y a que de la tendresse et de l'eau de Seltz.
Un peu plus loin dans le lac, un gros bonhomme est installé dans une autre baignoire avec une serviette éponge autour du cou.

12:55 PM  
Anonymous gmc said...

ACROBATEASEURS

Il en va des acrobates
Comme des stripteaseuses
Plus ils s'effeuillent
Plus l'apesanteur les anime
Les robes ne sont que désirs
D'ophtalmologie
Coloriages de babillages
Histoire de meubler le décor
D'un opéra aphone
Joué par des spectateurs étourdis

8:03 PM  
Anonymous mauricette Beaussart said...

J'ajouterai bien mon grain de sel, mais je suis intimidée.

8:47 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home