23 janvier 2007

CHAPEAUX

Ombre, silence et repos ; c’est l’heure de la sieste postprandiale.
Quand le soleil sera moins brûlant, on osera mettre le nez dehors,
les yeux couverts de lunettes noires, le cerveau protégé sous un chapeau.
Imbibée de sueur, la poussière des blés se fixera sur la peau.
On s’arrêtera pour picorer des cerises, des groseilles ou des framboises.

4 Comments:

Anonymous christian said...

Vous avez ce don de me remettre les images et les odeurs de mes 10 ans, la, ces siestes obligatoires et combien réparatrices, ici ces sucres magnifiques à sucer ou grignoter. Ils est de réveiller en nous toutes ces émotions parfois oubliées.

8:56 PM  
Blogger S.L. said...

That's my job ! Merci.

8:59 AM  
Anonymous Francois Nusekast said...

Tout indique, a commencer par la fleche de la cravate, qu'il est temps de finir ces restes.

12:44 AM  
Blogger S.L. said...

Madame Beaussart a raison (sur le bidon) ; mais sa remarque s'applique davantage aux commentaires qu'à la photo.
Merci de votre visite.

10:46 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home