18 août 2006

dans l'arène

Dans l’arène gravillonnée, on célébrera bientôt le sacrifice du petit déjeuner.
Pendant le sommeil des humains, l’eau du ciel s’est posée
sur le simili-marbre des autels et le simili-rotin des sièges.
Derrière les montagnes, le soleil se prépare au recyclage de la vapeur.

1 Comments:

Anonymous amel zmerli said...

Quelque chose me frappe : la forme du pourtour des sièges "en simili-rotin" me fait étrangement penser aux cornes d'une symétrie irréelle d'un taureau...
Tout ce simili nous donne envie de prendre son déjeuner sur la voie désaffectée, à l'aube.
Amicalement,
Amel

1:39 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home