07 décembre 2006

rivière

Rivière d’autrefois coupée en deux, à moitié canalisée, à moitié civilisée.
Le temps passe, les rives dégringolent, la végétation gagne, la vase épaissit.
Le voyageur marche entre deux eaux, entre ciel et terre, ignorant rêveur.
Projet d’aménagement touristique : piste macadamisée pour faciliter et " sécuriser" le passage.

2 Comments:

Anonymous F said...

ils ont fait ça le long du Cher, entre Tours et l'embouchure, 20 km d'une belle autoroute à vélos, c'est propre c'est net et les gamins adorent - pour se promener à pied on va plus loin

plus loin il y a Saché sur l'Indre, c'est habité par Balzac et pas mal d'autres ombres favorables : là nul chemin le long de la rivière, c'est les cabanons de pêche et les caravanes sans roues et les grillages bien barricadés ou alors les moulins rachetés par quelques riches 92 ou 75 à BMW

à Villandry une petite route côté fleuve est interdite aux voitures le dimanche depuis 1 an, c'est une bonne initiative : reste qu'il faudra sans doute 10 ans pour que les voitures comprennent

mais le mot "sécurisé" en Indre et Loire, non, on n'avait pas !

6:43 AM  
Blogger S.L. said...

Merci François.
La rivière de la photo est la Lys entre Aire-sur-la-Lys et Saint-Venant. Le petit chemin n'existe plus, remplacé par une piste cyclable. Le projet existe de prolonger cette piste jusqu'à Gand, au confluent avec l'Escaut.
C'est moi qui ai recyclé le mot "sécurisé". Je pense que les techniciens continuent d'employer le verbe aménager.
Quant aux voitures (leurs conducteurs) elles ne comprendront jamais. Les automobilistes ne comprennent en général que la sanction financière...

2:20 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home