16 octobre 2006

la prison

La prison du ciel a été creusée dans un fossé de drainage.
Entre les parois herbeuses, agitatrice invisible, la brise remue les vaguelettes nuageuses.
A l’aplomb du peuplier, une pie voleuse noire et blanche observe
les images vagabondes émergeant mystérieusement des profondeurs liquides après un long voyage.

2 Comments:

Blogger ph&-no said...

notre "nature" est notre plus grande prison

7:54 AM  
Blogger S.L. said...

Certes ! C'est aussi ce que pointait Burroughs en faisant remarquer que notre présence à l'intérieur d'un corps nous empêche d'être libre.

7:54 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home