21 décembre 2006

les graines

Les graines de l’hévéa tombées sur le sol ne germeront pas.
Le caoutchouc fatigué a parcouru trop de kilomètres depuis la jungle tropicale.
Arrivé ici, il ne lui reste que sa forme et son imputrescibilité.
Lost Highway, pneus morts, juste capables de faire rouler des voitures fantômes.

3 Comments:

Anonymous Sloterdijk said...

Zmrzlina avance dans la campagne d'un pied mou et soucieux. Il regarde par-dessus son epaule, s'arrete un instant pour tendre l'oreille et y recueillir les debris de sons que le vent pousse, puis reprend sa marche.
Parvenu aux pneus, sa prudence s'exaspere encore, et il fait lentement le tour des enormes rondelles, le nez balayant la ligne d'horizon empetree dans les tiges et les noeuds des herbes du talus.
Rien en vue.
Il se precipite alors vers quatre pneus noirs, plus propres que les autres, visiblement prepares et mis a l'ecart. Il les dispose en cercle, tout en se reservant une place parmi eux, et s'assoit a meme le sol, jambes et bras croises. Son regard va de l'un a l'autre. Il leur parle de voyage, eux qui peuvent le comprendre.
Il se sent bien.

8:54 AM  
Blogger S.L. said...

Cher Monsieur Sloterdijk, merci pour ce texte très plaisant, plutôt "short story" que commentaire. Bravo !

4:25 PM  
Anonymous Francois Sloterdijk said...

Et merci de votre visite chez mon ami Zmrzlina. Et de votre accueil la-bas, devant un verre de bonne biere, dos a une bibliotheque qui pesait sur mon dos de tout le poids de ses heures promises, apres un voyage ou passent quelques frontieres, la, a grands coups de tampons sur un passeport sans visa. Pour valider ce commentaire, j'ai ecrit le mot "ewjaofw". Zut! Ca aurait pu etre mon nom. Alors je reecris: "rdhdk"

7:22 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home